Mode d'emploi / Manual

glisser la fenêtre/Drag Sliders Utiliser les flèches/Use Arrows Changer de vue/Switch view
img0

Présentation Introduction

img1

Actualités

img2

Le projet MISMA

img3

Les dispositifs de conversion

img4

Les installations insitu

img5

Les installations vidéos

img6

La conférence équitable mise à nue par ses consultants, même

img7

Jean-Paul Jainsky

img8

Formats

img9

Textes

img10

Editions & parutions

Présentation Introduction

 

Diplômé de la HEAD à Genève en 2002, le Collectif 1.0.3 doit son nom aux phénomènes de versions inhérents aux logiciels informatiques. Soulignant notre intérêt pour l’univers technologique, cet intitulé témoigne aussi du fonctionnement du groupe, mettant sur le même plan l’unité d’un ensemble et la singularité de ses membres. Il révèle également la tension et la richesse contenue dans une approche collective de la création artistique où la poésie n’est jamais loin. C’est ainsi que nous menons, depuis 15 ans, une réflexion qui oscille entre les formes issues d’une organisation humaine et des relectures de mythes anciens. Ainsi, Sunset qui dessine l’ombre portée d’un parking, Misma qui retrace l’activité d’un individu sur son ordinateur pour en dresser le portrait, Argos et ses sondages infinis, la chouette d’Athéna, la méduse, ...
Dans notre travail, l’histoire des mythes croise donc régulièrement le récit que nous nous faisons des technologies. De nos jours, il n’est pas étonnant qu’un dieu grec, romain ou viking, resurgisse sous la forme d’une application ou d’un outillage dernier cri. Ce constat nourrit notre travail en profondeur, et fait de nous des « inclassables ».
Notre particularité en tant qu’artistes, faire de la collaboration une condition de production.

 

We all received our Postgraduate degrees in 2002 from the HEAD in Geneva. Our name, “Collective 1.0.3” comes from the naming of software program updates. It is also a description of how we work, combining our individual singular talents collaboratively. We believe our collective artistic approach reveals tension and richness where poetry is never far away.
We have worked together like this for 15 years; representing human organisational forms from mythological times through to contemporary modern times. “Sunset” draws shadows of parking spaces, “Misma” examines portraiture from a numerical point of view, “Argos” and his endless soundings, “Athenas owl” and his specific eye, “The Medusa” revealed by flashs.
Our artistic approach considers a crossing between mythological history and technology. Nowadays, it is commonplace to see a Greek, Roman or Viking God’s name incorporated into software or a specific tool. This “link” is fundamental to our work and makes us "non-typical artists". As is our collaboration, not only between ourselves, but also with other artists sometimes.

 

crédit photo.Alain Goulard, Eurogroup Consulting

 






 

Our mailing address is:

Collectif 1.0.3 (Anne Couzon Cesca, Arnaud et François Bernus)
Atelier 217
41 BIS quai de la Loire. 75019 Paris. France
Tel: 00(33)677807757


              


Copyright ©2016 Collectif 1.0.3, All rights reserved.

 

Actualités News

_ Shanghaï Art Fair, Shanghai World Expo Exhibition & Convention Center, Shanghaï (Chine)
3-6 novembre 2016

 

_ Prix Attitude pour l'Art contemporain, Galerie Polaris, Paris
novembre 2016

 

 

_Methodologies, Liangzhu Art Center, Liangzhu (Chine)
mai-juin 2016

crédit photo.Jiawei Zou

crédit photo.Jiawei Zou

crédit photo.Jiawei Zou

crédit photo.Jiawei Zou

crédit photo.Jiawei Zou

crédit photo.Jiawei Zou

crédit photo.Jiawei Zou

crédit photo.Jiawei Zou

 

_ Repenser l'histoire, la fabrique du regard, Le Bal, Paris
du 12 au 14 mai 2016

 

_ GÉNÉTIQUE DU GÉNÉRIQUE, édition numérique développée pour iPad, Paris.
téléchargeable gratuitement depuis 2014

 

Le projet MISMA

 

ou comment traiter de la notion de portrait à l'ère du numérique
en se basant sur le contenu d'un disque dur d'ordinateur, surface temporaire de stockage (prisme par lequel nous avons choisi d'aborder/étudier l'Autre), puisque la façon d’archiver et les procédés de nomination de chaque dossier et fichier permettent d’engendrer "à la main" une forme singulière (représentation cartographique 2D). Entre 2003 and 2016, le Collectif 1.0.3 a produit 75 cartographies d'ordinateurs d'individus, d'organismes publics, d'entreprises privées, créant de véritables portraits contemporains où la nature et notre manière de classer nos fichiers révèlent la structuration de notre pensée.

or How to deal with the notion of portraiture in the digital age.
“Misma” is based on the contents of the hard drive of a computer, it is a temporary surface storage (Like a prism through which we chose to address / consider the Other). It is a 2D representation of how to store and process each item and file. Between 2003 and 2016, we produced 75 prints of individual and institutional computers by translating all the data contained in the computers into different types of maps.

 

crédit photo.Alain Goulard, Eurogroup Consulting

crédit photo.Alain Goulard, Eurogroup Consulting

crédit photo.Alain Goulard, Eurogroup Consulting

 

le planiscope


diasec® contrecollé sur aluminium - 150x100 cm

Le Planiscope, structure 2 D qui construit l’image, "à la main", d’une mise à plat des informations scannées. Cette structure énonce et annonce une entreprise dont le principe consiste à examiner une surface plane, un Planus-Skopeîn en quelque sorte, dont le fondement consiste à mettre en image l’ensemble de ce qui figure sur le bureau du disque dur des ordinateurs d’artistes invités à nous confier les noms de leurs fichiers ainsi que leurs positions dans l’arborescence. A la manière des arabesques, les Planiscopes sont des arrangements qui exposent la rencontre du monde arabe – en tant qu’univers esthétique du développement végétal et ornemental – et d’un univers engendré par l’évolution des technologies.
Le titre de chaque planiscope porte le nom de l'artiste "ponctionné" suivi de la date de scan de son ordinateur. Le contenu du "bureau" informatique étant propre à chacun et lié à l'utilisation de cet outil, les planiscopes reflètent les recours organisationnels de chaque participant. Ces empreintes prennent la forme de nébuleuses de mots. Des codes couleur permettent de différencier les "portraits" d'artistes (vert), de ceux d'individus dépendants d'institutions (rouge), de ceux réalisés dans le cadre de résidences (bleu) et d'entreprises (blanc).

A “Planiscope” is a 2D structure, made by hand, that builds the image from a flattening out of the information scanned. This sets out and heralds an enterprise, the main principle of which is to examine a plane surface, a sort of Planus-Skopein, whose foundation consists of putting into images all the contents of the hard disk.
We invited our subjects to entrust to us the names of their files and their positions in the tree structure. In the same way as Arabesques, are decorations which show an aesthetic universe of foliage and ornamental development – “Planiscopes” are layouts engendered by the evolution of technologies.
The title of each planiscope includes the name of the ‘drawn on’ artist followed by the date of the day when his/her computer was scanned. The content from the computer’s desktop being specific to each one and closely related to its use, the planiscopes thus reflect the organizing methods of each participant. These imprints take on the shape of word nebulas. Color codes enable us to distinguish between the ‘portraits’ of artists (green), portraits of individuals depending on institutions (red) and those produced/created during Residencies (blue) and enterprises (white).

 

cliquer sur l'image pour voir les planiscopes / Click on the picture to enlarge

 

 

le planiscope animé (2003-16)


vidéoprojection - muet - animation flash©. 2007
Videoprojection - loop - no sound - flash© animation

Animation flash du planiscope de Pierre Joseph réalisé dans le cadre de sa "Rétrospective" - biennale d'art contemporain de Lyon "00's - L'Histoire d'une décennie qui n'est pas encore nommée" - Lyon. 2007

Les dispositifs de conversion

 

 

Shakunetsu Hadoken


Stéréolithographie, 20x9,5x32 cm
Hangzhou (Chine), 2015

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

soleil de Chine


peinture vinylique et rubans adhésifs sur toile - 200x150 cm
Hangzhou (Chine), 2015

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

fil d’Ariane


Impression sur papier photo - 30x21 cm
Hangzhou (Chine), 2015

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

touchless


Papier de riz utilisé pour les confections de lanternes traditionnelles, 116x90x40 cm
Hangzhou (Chine), 2015

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

du pareil au mème


leporello - 300x20 cm
MACVAL - Vitry. 2014
Collaboration avec MyNameIsWendy

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

pythie


dessin au fusain sur papier - 150x300 cm
Atelier Rouart, Paris. 2013

crédit photo:Antoine Chesnais

crédit photo:Antoine Chesnais

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

cosa machina


hologramme, technologie lenticulaire, 90x90 cm
Paris. 2008

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

tract a5 pour être a3


Impression jet d'encre sur papier - tract distribué - 14,8 x 21 cm
Nice. 2011

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

dialogue pour deux surfaces


installation multimedia
Esba-HES - Genève. 2004

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

bataille


20 dalles de moquette imprimée - 250x200 cm
Paris. 2010

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

apparesse


installation multimedia - LCD 52 pouces, manette Wiimote, praticable de 4 m2.
Biennale de Rennes. 2008

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

un point sans point sauf sur le i


animation interactive - développement sous director
Texte évolutif de Marie-José Muller-Llorca Collaboration sonore = Robert Rudolf
Réalisation = Luc Dall'Armellina (http://lucdall.free.fr). 2009

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

les installations insitu

 

 

sunset


Peinture noire sur asphalt, dimensions variables
le Dojo / Festival Indiscipline - Nice. 2010

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

transition de phase


Adhésifs noirs de 7 x 5 cm
le Dojo - Nice. 2012

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

transition de phase 2


impression 3D, 40x29x6 cm
Sanshang gallery, Hangzhou (Chine), 2015

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

du pareil au mème


vitrophanie, 11x1,6 m. Collaboration avec MyNameIsWendy.
MACVAL - Vitry. 2014

crédit photo: Martin Argyroglo

crédit photo: Martin Argyroglo

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

trifron


poignée de porte, porcelaine de Limoges véritable®, 7x7x7cm
galerie insitu/Fabienne Leclerc, Paris 2008

crédit photo: Dora Protoulis

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

acte I, scène 1


peinture sur moquette, 400m2
CAC Villa Du Parc, Annemasse, 2003

crédit photo: I. Kalkkinen

crédit photo: I. Kalkkinen

crédit photo: I. Kalkkinen

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

tout pour l'installation


peinture dorée sur enseigne existante
Collaboration avec Mark Geffriaud.
Nuit Blanche 2006, Paris.

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

lunare spectare


3000 livres vierges, câbles & ls de nylon, dimension variable
galerie In situ/Fabienne Leclerc, Paris, 2008
duo show avec les frères Chapuisat

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

harmoniques


série de 10 dessins vectorisés, digigraphie®, 50x70cm chaque
Eurogroup Consulting, Paris, 2010

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

Les installations vidéos

 

la chouette d'Athéna


Projection vidéo HD - 45'' en boucle - muet - DVD - 2015
HD Video projection - 45'' - loop - no sound - DVD - 2015

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

argos


10 écrans LCD, 10 miroirs au sol, muet, durées variables en boucle - 2015
10 LCD screens, 10 mirrors on the floor, no sound, various durations loop - 2015

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

medusa


Installation vidéo - 0'38'' en boucle - muet - DVD - 2011
Video installation - 0'38'' - loop - no sound - DVD - 2011

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

Roll'ywood version Collectif 1.0.3


Installation vidéo - 5'11'' en boucle - muet - DVD - 2002
Video installation - 5'11'' - loop - no sound - DVD - 2002

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

Roll'ywood version Floating land


Collaboration avec S.Dejode et B.Lacombe
10 écrans LCD - en boucle - muet - DVD - 2010
10 LCD screens - loop - no sound - DVD - 2010

Vue de l'installation au Confort Moderne, Poitiers. 2010

Vue de l'installation au Confort Moderne, Poitiers. 2010

Vue de l'installation au Confort Moderne, Poitiers. 2010

Vue de l'installation au Confort Moderne, Poitiers. 2010

Vue de l'installation au Confort Moderne, Poitiers. 2010

Vue de l'installation au Confort Moderne, Poitiers. 2010

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

Roll'ywood version Coverspeech


Installation vidéo - en boucle - muet - DVD - 2009
Video installation - loop - no sound - DVD - 2009

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

Roll'ywood version Moneypics


10 écrans LCD - en boucle - muet - DVD - 2010
10 LCD screens - loop - no sound - DVD - 2010

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

Roll'ywood version Diaporama


vidéoprojection - en boucle - sonore - DVD - 2010
videoprojection - loop - sound - DVD - 2010

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

réflection


Installation vidéo multi-screens.
Commande publique - Institut Français, Paris. 2012

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

génétique du générique


Projection vidéo sur papier - 8'41'' en boucle - sonore - HD - 2013
Video installation on paper - 8'41'' - loop - sound - DVD - 2013

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

finger melody


Video réalisée dans le cadre de La Fabrique du regard 2013 - LE BAL Paris.

Projection vidéo au sol - 8'22'' en boucle - sonore - DVD - 2013
Video projection on the floor - 8'22'' - loop - sound - DVD - 2013

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

signs


Projection vidéo HD - 15'31'' en boucle - sonore - DVD - Philadelphie (USA) 2012
HD Video projection - 15'31'' - loop - sound - DVD - Philadelphia (USA) 2012

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

100 titres


Installation vidéo - 2 écrans - 5'11'' en boucle - muet - DVD - 2003
Video installation - 2 screens - 5'11'' - loop - no sound - DVD - 2003

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

m.u.m.m.


Projection vidéo au sol - muet - en boucle - Animation flash© - 2006
Video installation on the floor - loop - no sound - Animation flash© - 2006

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

3 tours de piste


Projection vidéo HD - 0'31'' en boucle - muet - DVD - 2012
HD Video projection - 0'31'' - loop - no sound - DVD - 2012

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

La conférence équitable mise à nue par ses consultants, même

 

Le 9 avril 2010, le Collectif 1.0.3 a proposé sa conférence équitable, une conférence performée par laquelle il présente son travail, sa manière collective de fonctionner en intégrant des éléments caractéristiques de son lieu de résidence (extraits du Journal interne, photographies des lieux investis,...). La conférence équitable mise à nue par ses consultants, même en est le film, fixant une forme orale en œuvre vidéo. Néanmoins, dans ce transfert, la conférence a subi deux phénomènes de post-production : le premier, naturel, est le montage ; le second, spécifique à la nature du cabinet, est l’intervention d’un consultant pour « coacher » les membres du collectif afin d’améliorer leur force de persuasion, leur manière de s’exprimer (c’est la commande exprimée dans la lettre reproduite ci-contre). L’œuvre, reprenant le titre de l’icône de Marcel Duchamp, la Mariée mise à nue par ses célibataires, même (1915-1923), met ainsi en scène l’interaction entre les méthodes de l’art et celles du cabinet, témoignant de la manière dont eurogroup consulting est « autant un contexte d’observation de l’autre qu’une situation influant sur notre propre mode de fonctionnement en tant qu’artistes œuvrant au sein d’un groupe ».

On April 9, 2010, the Collective 1.0.3 has offered conference fair, a conference performed by which he presents his work, his way of collective work by incorporating elements characteristic of his place of residence (From the diary internal photographs of the premises invested). "La conférence équitable mise à nue par ses consultants, même" is the same film, setting out an oral video. However, in this transfer, the conference had two phenomena of post-production: the first, naturally, is the assembly, the second specific nature of the firm, is the intervention of a consultant to "coach" members of the group to improve their powers of persuasion, their way of speaking (this is the command expressed in the letter reproduced below cons). The work, taking the title of the icon of Marcel Duchamp, "la Mariée mise à nue par ses célibataires, même" (1915-1923), and the scene is the interaction between art methods and those of the firm, demonstrating how eurogroup consulting is as much an observation of the environment other than a situation affecting our own operations as artists working within a group."

 

 

La conférence équitable mise à nue par ses consultants, même (extrait de la vidéo)
vidéo - 38' en boucle - sonore - DVD - 2010/ Video - 38' - loop - sound - DVD - 2010

Jean-Paul Jainsky

 

Jean-Paul Jainsky est le nom d’'emprunt d’'un 4ème personnage qui a pour mission de produire des textes étranges entre « correspondance et report » et que 1.0.3 considère, en tant que «premier satellite du collectif, comme sa "pièce jointe" permanente avec laquelle ils maintiennent des échanges déraisonnables»."

 


Cliquer sur l'image pour accéder au premier envoi de JPJ

 

Manifeste: L'unpointzéropointroisien


26 statements, dimensions variables.
Texte de Jean-Paul Jainsky, novembre 2003

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

Un tour du propriétaire


Pièce interactive, Genève, 2003
Interactive piece - sound - Geneva, 2003

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

Formats

 

 

Glassbox sans les murs


Cité Internationale Universitaire de Paris. 2007-2010

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

génétique du générique


édition numérique développée pour iPad
Paris. 2014

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

 

Artiste(s) sans web


workshop
HEAD / GENÈVE. 2008

PLUS D'INFOS / MORE INFORMATIONS

Textes

 

6 A5 4 1.0.31
Essai unpointzéropointroisien

de Clément Dirié


« L’un des gros problèmes dans ce genre de situation est que les gens ont l’habitude d’avoir à faire à des individualités. Ils se demandent donc sans cesse qui fait quoi : « “Qui a dessiné ça ?”, “C’était l’idée de qui ?”, etc. » – Felix Partz, au sujet du travail en collectif 2

AA Bronson, Felix Partz et Jorge Zontal devinrent General Idea pour dissoudre leurs identités dans une idée générale. D’autres collectifs choisirent des appellations en révélant beaucoup sur la nature et les enjeux de leurs pratiques : France Fiction ou Bad Beuys Entertainment ne créent certainement pas des œuvres identiques. Anne Couzon Cesca, Arnaud et François Bernus (respectivement nés en 1978 et 1974) se subsument, en 2002, sous le nom de Collectif 1.0.3. Un an plus tard, ils suivent même un post-diplôme en tant que collectif, soulignant cette entrée groupée en art. (lire la suite / read more)

 

Les harmoniques conceptuelles et in situ du Collectif 1.0.3
de Clément Dirié


À deux reprises, au cours du premier semestre 2010, la salle de réunion Carmen, entièrement vitrée, située au 22e étage de la tour Vista, a « subi les assauts artistiques » du Collectif 1.0.3, formé par Anne Couzon Cesca, Arnaud et François Bernus. La première fois sur sa paroi extérieure, via la projection d’images énigmatiques ; à l’intérieur, la seconde fois, via un paysage suspendu répondant au nom surprenant de Monsieur prudence. Deux manières d’investir l’espace, par l’iconographie et par la sculpture, très représentatives de ce groupe invité pour la quatrième Résidence d’artistes eurogroup consulting. Ce collectif, dont le nom fait référence à la nomination informatique, a partagé le quotidien et l’univers des collaborateurs de février à juin 2010, avant de présenter en juillet l’exposition specimen, soit sept œuvres très diverses témoignant de son immersion. (lire la suite / read more)

 

L’appareil de la paresse
d'Alain Marchand


Il se peut que chacun éprouve un profond désir de vivre ailleurs que dans le travail, si un tel ailleurs pouvait exister. Dans l’antiquité, l’homme libre pouvait seul mépriser le travail, puisqu’il y avait suffisamment d’esclaves pour accomplir toutes les tâches nécessaires à l’affichage d’un tel mépris. Valorisé aujourd’hui par une logique économique, le travail, qui a perdu sa fameuse noblesse, celle dont on parlait autrefois, est devenu une activité aliénante obligeant chacun à trouver des ruses pour en atténuer les effets. Il n’y a pas d’autres choix pour les supporter. Si juridiquement, il n’existe pas de droit au travail, le taux mensuel de chômage nous le rappelle régulièrement, l’obligation de travailler est ressentie par tous, puisque chacun veut ramener un salaire chez soi, il en va de sa survie. (lire la suite / read more)

 

Ce qui ne dit rien de trop est comme un contenu.
du Collectif 1.0.3


Lorsqu’en 2002 nous avons pris la décision de constituer un collectif d’artistes, nous avons cherché un nom qui non seulement nous désignerait, mais qui évoquerait également l’objet de notre recherche. 1.0.3 s’est alors naturellement imposé en raison simplement de sa référence à la nomination des versions de logiciels informatiques.
Notre premier travail fut d’élaborer un cadre précis et rigoureux qui rendrait possible la mise en œuvre de protocoles de captures. C’est donc à partir de ce cadre, et dans un rapport constant à l’écran, que nous concevons des dispositifs–relais envisagés à la fois comme installations multimédias et comme documentaires. L’énoncé « rotatif et collaboratif » vient les sous-titrer et, malgré sa lourdeur, cette expression les associe avec circonspection à une expérience participative. Parallèlement, nous avons été amenés à éclaircir nos sources et ainsi à dévoiler «Jean-Paul Jainsky», premier satellite du collectif, notre « pièce jointe » permanente avec laquelle nous maintenons des échanges déraisonnables. (lire la suite / read more)

 

Roll’ywood 1.0.3 version Dejode et Lacombe
du Collectif 1.0.3


Le terme « rotatif et collaboratif » que nous associons à certains de nos travaux correspond à une expérimentation de ce qu’est le participatif, via des dispositifs de circulation de documentations.

De cette deuxième incarnation du dispositif Roll’ywood, nous devons, en suivant nos intuitions révélées par la formule « rotative et collaborative », donner les ingrédients qui ont permis à cette collaboration Sophie Dejode, Bertrand Lacombe et 1.0.3, de devenir le terrain d’une « formidable entente », Après avoir arraché à notre premier travail, (soit le Roll’ywood.Version 1.0.3), tout ce qui nous paraissait être liberté de notre esprit, coups de griffes résultant de l’action de nos 40 doigts, nous avons obtenu, par soustraction, une forme dépouillée, désincarnée de sa précédente existence et cependant liée à jamais à sa condition de dispositif en action par la rotation. Des discussions actives avec les deux membres fondateurs du Floating Land, nous ont permis de comprendre que suite à leur proposition de participer à KAMIKAZE 2089, nous nous retrouvions projetés dans une structure appelant la nôtre. La perspective du flottement que le nom de leur île introduit, apparu comme un additif à nos nombreux termes de résistances passives. Et c’est en alternant rotation et suspension que nous avons appréhendé la flottaison. (lire la suite / read more)

 

Les planiscopes MISMA :
data scapes ou portraits cognitifs ?

de Luc Dall'Armellina


Les trois artistes du 1.0.3 nous offrent un ensemble de planiscopes, sortes de cartographies organisationnelles issues du nommage de fichiers et dossiers de l'ordinateur d'autres artistes, invités à contribuer.

Leur interprétation méthodique - par le recours à un protocole rigoureux de collecte et de mise en forme - reste cependant subjectivée par la forme plastique interprétée des données récoltées. Celle-ci prend forme et lieu d'une carte grand format, qui laisse entrevoir un territoire jamais foulé par le public.

Sous la carte, c'est le paysage qui se dévoile à nous, paysage de données, certes, mais de données en partie nommées par les contributeurs. En partie, en effet, puisque dans tous les ordinateurs, le système lui-même nomme un grand nombre de fichiers et de dossiers. Une autre partie est nommée par les correspondants : ainsi en va-t-il des pièces jointes reçues par courrier électronique ou par copie directe ou depuis d'autres ordinateurs connectés au(x) réseau(x). Une autre partie enfin, souvent la plus grande, est sous l'emprise linguistique de l'utilisateur de l'ordinateur. Ainsi, pour cette part, chaque nom choisi, saisi, encode une façon de voir et de saisir le monde, elle tisse, par fragments, les mots d'une subjectivité en marche. Nietzsche : “La manière dont on nomme les choses compte indiciblement plus que ce qu’elles sont.” (Nietzsche Friedrich, §58 Le gai savoir, 1882, GF Flammarion, 2000, Paris.) (lire la suite / read more)

 

Un point sans point sauf sur le i
de Marie-José Muller-Llorca


l'organisé et l'organique sont deux notions conjointes qui s'imposent
lors de la lecture des images engendrées par le misma
ces deux notions, ni ne s'affrontent, ni ne sont à lire dans les mêmes strates d'appartenance
à la configuration des éléments du misma

l'organisé, voire organisationnel que le misma révèle, est indexé à
l'outil informatique, à ses procédures et à ses formats qui eux-mêmes, en amont,
gèrent et classent les diverses données du travail, influant,
incontestablement, sur la manière d'envisager et de concevoir un projet

les mises en forme informent la pensée et ceci n'est pas spécifique à l'informatique (lire la suite / read more)

 

Le MISMA.
de Jean-Paul Jainsky


C’est pour mieux comprendre les conditions de pré-émergence, ainsi que les formes plus patentes des dispositifs-relais, qu’il nous faut explorer le concept du MISMA, tel que le développe le collectif 1.0.3. Encore et toujours, ce qu’il nous est donné d’observer, c’est en réalité une pré-émergence, active et pressante, mais non encore pleinement articulée, plutôt que l’émergence manifeste que l’on pourrait nommer ainsi avec plus de certitude. Ce qui importe, en définitive, pour la compréhension du MISMA – en tant que légèrement distinct aussi bien des œuvres rotatives et collaboratives que des protocoles de collection et de documentation – , c’est qu’il ne se réduit jamais simplement à une question de pratique immédiate ; qui plus est, il est essentiellement tributaire de la découverte de nouvelles formes ou de nouvelles adaptations de la forme. (lire la suite / read more)

Editions & parutions

 

 

génétique du générique / ESBA Angers. 2012.
&DIE SCHÖNEN TAGE / LES BEAUX JOURS / Atelier Rouart, Paris. 2013
Stately, Yes. / ESBA Angers. 2012
169A2 / Paris. 2009
Valeurs croisées / Biennale de Rennes. 2008
Argument de la diagonale / Bétonsalon, Paris. 2008
Biennale de Bourges /. 2012
00’s / Biennale de Lyon. 2007
erratum / CEC, Genève. 2003
le choix des armes / 200x75, Angers. 2012
une chambre en ville / vitrine de la fondation Bullukian, Lyon. 2011
collection 5 / Musée du temps, Besançon. 2006
cosa nostra / Glassbox, Paris. 2006
misma / CRAC et ERBA Valence. 2005
net-art détours / CRAC Valence. 2006
résidence / CAC la Synagogue de Delme. 2006
domestication / espace Forde, Genève. 2003
specimen / Eurogroup Consulting, Paris. 2010
hotspots, emerging artists / Sammlung Essl - Vienna, Austria. 2005
impression, soleil / le 6b, Saint-Denis. 2011
indisciplines / Nice. 2009
in/out / Synesthésie, Saint-Denis. 2008
The Inescapable experience of transition / Le Magasin CNAC, Grenoble. 2009
Je est il ? Je sont ils ?́ / Abbaye Saint-André, Meymac. 2007
misma / la Galerie, Noisy-le-Sec. 2005
misma / la Galerie, Noisy-le-Sec. 2005
mort ou vivant / Galerie In Situ/Fabienne Leclerc with the Chapuisat brothers, Paris. 2008
permutations. 40 artistes, 1 musée vide / musée des Beaux-Arts, Valence. 2008
plutôt que rien: démontage / la maison populaire, Montreuil. 2011
roll'ywood / ESBA-HES, Genève. 2002
roll'ywood version coverspeech / Synesthésie, Saint-Denis. 2009
servitude et simulacre / espace agnès b, Paris. 2008
UFA / Villa du Parc, Annemasse. 2003
un pourtous / Glassbox, Paris. 2005
Argument de la diagonale / Bétonsalon, Paris 2008.
ART, LIEU, PAYSAGE / ESBA-HES GENEVE. 2005
00's / Biennale de Lyon. 2007
Biennale de Bourges / 2012
Voyage en URL version screensaver / CAC la Synagogue de Delme. 2005
cloth / Tissu n.3. “Se souvenir des belles impostures” - 2006
Code 2.0 / #2 Printemps 2011
Cure d'azote / la maison, galerie singulière. Nice, 2011
« Le rendez-vous», La revue en 4 images / documentation céline duval, n°33. Janvier 2007
la résidence d'artistes Eurogroup consulting / Paris. 2011
le Collectif 1.0.3 chez Eurogroup consulting / Paris. 2010
forde A4 / Genève. 2003
les formes de vie de Franck Leibovici / Paris. 2012
Art finds inspiration on the internet / International Herald Tribune, by Alice Pfeiffer. 2009
hotspots / Catalogue of the collective exhibition "Hotspots/emerging artists", Vienna 2006
IMG_FLUX / le BAL, Paris. 2010
INK 02 / DPI/PPI / Paris. 2007
site web de jean-paul jainsky / (http://jeanpauljainsky.free.fr). 2005
article « s’associer à l’ESBA » / Kunstbulletin. Suisse 2003
Revue LAURA / Tours. Texte de Marie-José Muller Llorca, nov. 2008
misma générations 1 et 2 / la Galerie, Noisy-le-Sec. 2012
Stately, Yes. / musée des beaux-arts, Valence. 2008
plutôt que rien / catalogue, maison populaire de Montreuil. 2011
Tissu n.5 "Géométrie sale" / Genève. 2008
Revue TISSU n°1 / Genève. 2004
UFA / catalogue, Villa du Parc Annemasse. 2004
les “Ateliers de Rennes” / catalogue de la biennale de Rennes. 2008
    $('.owl-carousel').owlCarousel({
        items:1,
        merge:true,
        loop:true,
        margin:10,
        video:true,
        lazyLoad:true,
        center:true,
        responsive:{
            480:{
                items:2
            },
            600:{
                items:4
            }
        }
    })